Douceur

C’est ce qui m’a le plus marqué lors de notre rencontre : la douceur de ta peau, tes baisers, tes caresses. Un peu comme si tu étais faite de la soie la plus pure, du satin le plus fin.

Ton âme est belle ma douce, je l’ai vu très vite dans tes gestes, je l’ai lu dans tes yeux, je l’ai entendu dans ta voix, dans tes mots.

Tu es si belle ma douce. Tous tes gestes respirent la sensualité. Chaque courbe de ton corps invite à la volupté. Chacun de tes regards me fait fondre. Chacun de tes baisers me liquéfie.

J’ai confirmé, avec toi, ce que j’ai toujours voulu croire : que je sois face à un homme ou une femme ne fait pas de différence pour moi. Et toi, tu es la Femme. Celle qui m’a ouvert cette voie. Celle que j’aimerais explorer sous toutes les coutures sans interférence. Celle dont les seins offerts appellent mes lèvres. Celles dont les baisers appellent d’autres baisers. Celle dont les caresses attirent d’autres caresses.

Ils étaient deux avec nous mais j’avais l’impression d’être en tête à tête avec toi. Je ne regardais que toi, je ne voyais que toi, je ne voulais que toi. Et quelle chance j’ai eu que tu me rendes ces regards, que tu m’invites à te rejoindre, que tu partages mes caresses, mes baisers…

L’un s’occupait de toi, l’autre s’occupait de moi mais toi et moi, nous nous occupions l’une de l’autre.

Si j’étais trempé alors que ton partenaire me besognait, c’est parce que mes yeux étaient plantés dans les tiens et parce que nos mains se promenaient sur nos corps, parce que ma langue jouait avec tes tétons, avec tes mamelons, avec ton ventre, ton cou, ton nombril, ta bouche.

Je ne sais pas s’il aurait su me faire du bien sans que toi tu sois là. Il est trop égoïste pour moi, trop concentré sur son propre plaisir, pas assez à l’écoute des nôtres. Je lui ai donné tout ce qu’il voulait pour qu’il finisse vite et que je puisse de nouveau me concentrer sur toi. Ce n’était pas non plus une corvée mais un peu comme un contretemps dans ce qui m’importait à cet instant : TOI

D’ailleurs, dès qu’il a eu fini sa petite affaire, il a préféré aller boire un verre ou faire je ne sais quoi plutôt que de rester avec nous et nous accompagner dans nos plaisirs… Au final ce n’était pas plus mal, nous avons alors pu nous occuper à 100% de toi mon ami et moi.

Je sais que tu gémissais sous les caresses de la langue de mon ami mais j’aime à croire que certains de ces geignements, tu me les offrais également en réponse à mes baisers, mes caresses.

Je gémissais sous les tiens, sous les tiennes, mon entrejambe était trempé, mes seins étaient tendus, je jouissais bien différemment d’à mon habitude. Ma jouissance était concentrée dans mon envie de toi, dans mon plaisir à te faire du bien. Une jouissance beaucoup plus spirituelle qu’à mon habitude. Je ne saurais dire que c’était mieux ou moins bien. C’était juste différent…

La complicité s’est installée entre nous trois. Une ambiance plus sereine s’est mise en place. L’urgence du plaisir avait disparu et pourtant ce dernier continuait à nous parcourir, à nous envelopper, à nous transporter.

Le temps est passé dans cette complicité, dans cette sérénité… puis il est revenu… Toujours exigeant, toujours pressé. Au lieu de gâcher ce lien, il l’a renforcé, a relancé une dynamique dont il croyait faire partie mais dont il n’était que le levier permettant de faire tourner le moteur.

Mes jouissances sont redevenues physiques et se sont succédées suites à ses vas et viens dans intimités offertes sous le coup de l’excitation que tu me donnais. Les tiennes se sont également enchainées sous l’excitation de me regarder me faire prendre alors que mon ami continuait à te déguster.

Lorsqu’il a jouit à son tour, le glas de ce moment d’extase a sonné…

Nous nous sommes promis de nous revoir… J’attends ce moment avec beaucoup d’espoir et de tendresse.

A bientôt ma douce

2 comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7b7550246f
/wp-admin/options-general.php?page=emc2-popup-disclaimer/emc2pdc-admin.php
fee447c608
113
1
Accepter et entrer
Refuser et sortir
http://google.fr
1

Ce site est strictement réservé aux adultes,  et contient des éléments à caractère pornographique.

Pour y accéder, vous êtes prié d’accepter les clauses suivantes :

Accepter et entrer Refuser et sortir